Les Rennaises Equipage  66 -  Argentina Trophy
  • » 2018

Prêts à embarquer avec nous vers l'Argentine?

Au quotidien, suivez notre aventure, nos péripéties et notre évolution !

Prêts à embarquer avec nous vers l'Argentine?

Au quotidien, suivez notre aventure, nos péripéties et notre évolution !

Pilote  Gabrielle Bertrand

Date de Naissance : 18/03/1997

Département : Ille-et-Vilaine

Pays : France

Profession : Etudiante

Copilote  Laurie Segalowitch

Date de Naissance : 28/09/1997

Département : Ille-et-Vilaine

Pays : France

Profession : Etudiante

Qui sommes-nous ?

Nous sommes l'équipage 66. Notre petit nom? Les Rennaises (en Argentine). Nous sommes deux étudiantes de Rennes School of Business et du haut de nos 20 ans, nous nous apprêtons à vivre notre premiere aventure inoubliable: l'Argentina Trophy ! Can't wait to begin...

Etape 5: San Antonio-Salta Etape Marathon

10 Mai 18

Etape 5: San Antonio-Salta Etape Marathon

0 commentaire |  Par lesrennaises

Dernière étape : l’étape Marathon qui se déroule du Jeudi au Vendredi.
Sa particularité? Une nuit en bivouac autonome au milieu de l’argentine.

Ce jeudi fût marqué de nombreuses péripéties pour la majorité des équipages, 340km à rallier avant la nuit pour rejoindre le bivouac (ou l’on devra dormir seul au milieu de la pampa). Un défi de plus  à relever! Et nous l’avons fait.

Malgré un début de journée un peu chaotique, nous avons repris le contrôle de la piste et avons bien avancé traversant des pistes en montagne (toujours à près de 3000m d’altitude), roulant à quelques mètres de lamas sauvages et en fin de journée nous avons découvert le salar tant attendu. Tout simplement grandiose.

Sur les dernières kilometres avant le bivouac nous avons pu savourer l’immensité du paysage, seules au monde. Pour clore en beauté cette journée, notre petite Chevy n’a pas pu résister à la tentation du sable et s’est enlisée à quelques kilomètres seulement du lieu du bivouac. Merci à l’equipage de Fabien et Alexandre pour leur petit coup de main !

Une fois arrivées, montage de tente puis retrouvaille au tour d’un feu de camps utile au vu de la température qui n’a cessée de chuter (-6 degrés durant la nuit).

Départ le lendemain à 7h30, après une nuit éprouvante mais dans un décor exceptionnel. Plus que 60Km avant de franchir la ligne d’arrivée…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *